jeudi 20 juillet 2017

VALENTIN MUSSO - LA FEMME A DROITE SUR LA PHOTO


L'histoire

Los Angeles, 1959. L’actrice Elizabeth Badina se volatilise durant le tournage du film qui devait faire d’elle une star. Enlèvement ? Meurtre ? Disparition volontaire ? Malgré l’enquête conjointe de la police et du FBI, l’affaire ne sera jamais résolue.

New York, 1998. Après un succès fulgurant au box-office qui a fait de lui la coqueluche d’Hollywood, le scénariste David Badina affronte une traversée du désert. Incapable de mener à bien le moindre projet, il est contacté par Wallace Harris, légende vivante du 7e art et metteur en scène paranoïaque, qui lui demande de travailler au scénario de ce qui sera sans doute son dernier film. Ils ne se sont jamais rencontrés mais un lien unit les deux hommes : Wallace Harris n’est autre que le réalisateur du drame policier qui devait lancer la carrière d’Elizabeth, la mère de David. Et l’un des derniers à l’avoir vue vivante. En acceptant son offre, le scénariste va tenter de découvrir ce qui est arrivé à sa mère quarante ans plus tôt. Quitte à déterrer de vieux secrets qui feront voler sa vie en éclats.

Mon avis

J’avais tellement aimé « Une vraie famille » que quand Valentin Musso a sorti ce dernier roman, j’ai très vite eu envie de le découvrir. Et franchement je n’ai pas été déçue.

David, scénariste en perte de vitesse, est contacté par Wallace Harris qui n’est autre que le réalisateur qui avait travaillé aux côtés de sa mère Elizabeth Badina, avant sa disparition brutale. Une disparition que David avait toujours gardée au fond de lui, celle-ci n’ayant jamais été résolue. Sa mère est-elle vivante, ou bien morte et comment cela s’est passé ? Une coïncidence que Wallace Harris le contacte ? David n’y croit guère et trouve là l’envie de résoudre cette énigme et se replonger dans la vie d’Elizabeth.

Alternant les périodes de 1959 et 1999, on va en apprendre plus sur la vie d’Elizabeth et sur les investigations de David pour découvrir la vérité. Au fil du livre et des indices disséminés, on vit cette recherche avec David et retrouver ce qui est arrivé à Elizabeth est tellement fort que l’on ne peut lâcher ce livre.

Une écriture agréable et simple comme Valentin Musso sait si bien le faire, un thriller prenant, une intrigue vraiment bien menée ! On est totalement pris dans cette histoire !

Pas de sang, ni de courses poursuites en tout genre, juste le combat d’un fils pour découvrir la vérité sur la disparition de sa mère.

Un très bon roman et un magnifique coup de cœur pour cette histoire et ses personnages si attachants !
A découvrir de toute urgence !

Un extrait

«  Ma mère... Je n'ai aucun souvenir d'elle. Je n'avais même pas un an lorsqu'elle a disparu. Pour la plupart des gens qui se rappellent encore de cette époque - la fin des années 50, celle des grandes productions hollywoodiennes -, Elizabeth Badina n'est plus qu'un nom. Celui d'une jeune actrice qui se volatilisa mystérieusement durant le tournage de La Délaissée, le troisième film de Wallace Harris. »

vendredi 16 juin 2017

CAROLE LLEWELLYN - UNE OMBRE CHACUN


L'histoire


Rescapée d'un enlèvement quand elle était enfant, Clara, 30 ans, mène désormais à Paris une vie confortable avec son mari, Charles. Pourtant, lorsqu'il lui demande un enfant, elle décide de partir sans laisser de trace.
Homme d'affaires occupé, Charles loue les services de Seven Smith, un ancien Marine, afin de retrouver son épouse. Pour le soldat américain, que la fin de la guerre a laissé sans but, la quête de cette femme disparue est une occasion inespérée d'exister à nouveau.
À travers l'Europe, Clara et Seven vont partir à la recherche de vérités sur eux-mêmes qui altéreront pour toujours le sens de leurs vies.

Mon avis

On commence à lire ce livre et on se retrouve plongé dans la vie de deux personnages brisés par leurs vies passées, par ce qu'ils ont vécu. 

Clara a été enlevé enfant et garde toute cette période ancrée dans son esprit. Certes, elle s'est marié à Charles, mène une vie très confortable avec celui-ci mais le passé ne disparait jamais vraiment...

Seven lui est un ancien soldat qui s'est battu en Afghanistan et a vécu aussi des moments horribles qu'il a gardé à l'intérieur de lui. 

Lorsqu'il se retrouve embauché par Charles pour partir à la recherche de son épouse Clara, il se sent investi d'une nouvelle mission et souhaite réussir à retrouver cette femme qu'il ne connait pas mais qui l'obsède. Qui est-elle vraiment ? Pourquoi a t'elle quitter cette vie posée ? Où est-elle ?

Ces deux personnages vont vivre tout au long du livre une remise en question et suivre un cheminement intérieur afin d'essayer de se défaire de leurs blessures et se retrouver en tant que personne "normale", en tant qu'eux-même.

J'ai beaucoup aimé suivre ces deux personnages, surtout celui de Clara qui m'a fait passer par diverses émotions. On souhaite qu'elle s'en sorte, on souhaite qu'elle se trouve, qu'elle devienne heureuse et épanouie.
Seven m'a un peu moins touché, sûrement par ce côté très macho et plus attiré par le sexe que par sa femme qu'il délaisse totalement.

Le pire personnage reste Charles (mais il en faut souvent un !) qui s'est accaparé Clara pour en faire son épouse dévouée, ce qui n'a pas arrangé la recherche de la résilience pour Clara. On le déteste mais il fait tout pour !

L'écriture est vraiment parfaite. Carole LLewellyn, avec ce premier roman, nous fait passé par une bulle d'émotions : de la tristesse, de la colère mais également une envie de se battre).

Un bon premier livre ! Un voyage captivant à travers l'Europe pour ces deux personnages rongés par le passé!

Un grand merci à Babelio et aux éditions Belfond qui m'ont permis de découvrir ce livre et cette auteure :)

Un extrait

« Et lorsque le jour arriva où il me fallut choisir comment j’allais en effet mourir, ma liste de trois cent soixante-quatre options, presque autant que de jours dans une année non bissextile, me parut complètement obsolète. »


tous les livres sur Babelio.com

lundi 12 juin 2017

SIRE CÉDRIC- DU FEU DE L'ENFER


L'histoire

Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s'intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l'épreuve les liens du sang. 

Mon avis

Attention âmes sensibles s'abstenir... mais on a une nouvelle droit à du très grand Sire Cédric ! 

Des personnages différents, ultra bien travaillés ! les opposés, le blanc et le noir, le yin et le yang ! une intrigue super bien menée !

Manon n'en peut plus de son frère, toujours dans les mauvais coups. Ariel revient toujours la voir quand il a des ennuis et compte sur sa sœur pour l'en dépêtrer et cette fois-ci c'est sa petite amie qui l'a viré de chez elle... Bonne pâte, Manon fléchit une nouvelle fois.
Mais le lendemain matin, elle est réveillée par des gouttes qui tombent du plafond, elle se rend vite compte qu'il s'agit de sang provenant de chez son voisin du dessus... Manon décide de monter chez son voisin afin de savoir ce qu'il s'y passe. C'est à ce moment là, quand la situation est à son paroxysme, que Manon se rend compte que son cher frère a encore baigné dans un trafic pas très catholique.


Ce livre m'a tenu en haleine du début à la fin, m'a fait frémir, hurler, trembler... et passer des nuits blanches tellement il m'était impossible de le lâcher.

Ce duo "frère et soeur" est vraiment très intéressant, les relations filiales conflictuelles, le bon et le truand. J'ai vraiment beaucoup apprécié cette dualité, jusque dans leur métier. Une mention pour le métier de thanatopracteur qui est vraiment bien développé et donne une belle image de ce métier qui est souvent tabou et un peu dégradée parfois.

Un bémol... pour la couverture... elle ne m'a pas attiré du tout... cette tête de bouc et surtout cette couleur jaune dorée n'est pas très représentative de ce livre à mon goût.

Un excellent thriller sombre et prenant à souhait ! un gros coup de cœur ! Je m'appelle Isabelle et je suis définitivement addict aux romans de Sire Cédric !


Un extrait

" Manon souffla dans ses mains, éparpillant les brins de gazon devant elle. Elle sentait qu'elle effleurait quelque chose d'important, sans parvenir à mettre le doigt dessus. 
C'était comme si son esprit lui hurlait qu'elle avait la solution sous son nez et qu'il lui suffisait d'ouvrir les yeux. De les ouvrir tout de suite.
Or, elle n'arrivait toujours pas à assembler les pièces du puzzle entre elles. 
La frustration qui en résultait était une vraie torture. "