jeudi 16 novembre 2017

JEAN-JACQUES PELLETIER - L'ARSENAL DU DIABLE



L’histoire

Une lettre anonyme est remise à Roland Grillet de la DGSI. Elle annonce l’imminence d’un attentat terroriste à Paris, préparé par le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest, émanation d’al-Qaïda. 
Une course contre la montre commence, et s’oriente rapidement vers le trafic international d’œuvres d’art, troisième source de revenus des terroristes, juste après la drogue et les armes.

Mon avis

Un thriller qui sort de l’ordinaire. Habituée aux meurtres et aux tueurs en série, j’ai trouvé ce roman très atypique. Associer Al-Qaïda, le terrorisme et le trafic d’œuvres d’art était une idée hyper intéressante.

Personnage intéressant qu’est le colonel Roland Grillet. Dotée d’une forte sensibilité, ce flic possède une particularité que les scientifiques nomment le rêve lucide. En effet, Roland Grillet peut orienter son rêve de la façon dont il le souhaite. Et vous vous doutez bien que c’est là un grand atout pour un flic de la DGSI.

On est donc pris dans un contre la montre, un voyage de la banlieue nantaise vers le fin fond du Panama et passant par la Suisse et l’Afghanistan.

Un roman prenant, palpitant. Une belle diversité de personnages. On entre très vite dans cette enquête. Un bémol cependant, quelques longueurs m’ont freiné en fin de lecture. Mais rien de très grave, je lirai avec plaisir le deuxième tome des aventures du colonel Grillet : « De la Bouche des Morts »

Un grand merci aux éditions Lemieux et au site Babelio pour m'avoir permis de découvrir ce roman.

Un extrait

«  il est des scènes de la vie qui sont comme des songes. Elle vous hantent et vous attristent, laissant en tête des traces poignantes, une chorégraphie chahutée de personnes que vous aimez, qui vous manquent, dont le souvenir vous brûle et vous harcèle. Un cortège de souvenirs douloureux, provocants.
(…)
Cette dernière soirée restera gravée dans ma mémoire jusqu’à l’instant de ma mort, peut-être proche.
C’était un dimanche, à la mi-mai, je m’en souviens très précisément. »



lundi 13 novembre 2017

FRANCOIS-RÉGIS DE GUÉNYVEAU - UN DISSIDENT

L'histoire

 Partout, au cœur des sociétés d’opulence, naît le rêve d’un monde nouveau : un monde de tous les possibles, où l’Homme s’affranchirait enfin des limites de la nature.

Christian, jeune prodige scientifique, veut y prendre part. Il va participer à un projet de grande envergure : façonner l’homme de demain.

Mais face à un tel enjeu, dans la solitude de son bureau, Christian s’interroge. Inadapté, incapable de nouer des relations, il se heurte à sa propre énigme. Et si la science n’était pas le seul moteur de l’évolution humaine ?

Mon avis

Christian Sitel est un jeune prodige. Dès son plus jeune âge, il est captivé par les mathématiques et la science. Si bien qu'il s'enferme un peu dans son monde et en oublie les contacts humains.

Adulte, le jeune Christian va devoir travailler sur un projet afin de pouvoir façonner l'homme de demain par la science, un "homme augmenté". Ce projet va permettre à Christian de se remettre en question, de prendre conscience que la science ne fait peut-être pas tout et qu'il a peut-être échapper à l'essentiel de ce qui fait l'homme.

Ce roman est justement mené de main de maître par François-Régis de Guényveau. Un premier roman, et un grande réussite !

On vit cette histoire avec Christian et même si l'on est comme moi, un peu allergique au monde scientifique, on le comprend. On assiste à cette remise, ce changement de trajectoire et cela nous fait également réfléchir sur les avancées scientifiques actuelles et le transhumanisme. Notre monde actuelle est-il prêt à changer l'homme ? 
J'ai vraiment beaucoup apprécié cette réflexion à la fois éthique et philosophiques sur l'humanisme. 

J'ai également beaucoup apprécié l'évocation du ballet de Stravinsky "le Sacre du Printemps" par la célèbre danseuse Pina Bausch et son rappel tout au long du livre qui apporte encore plus d'intensité à cette histoire.

Un superbe roman, qui se lit très facilement. Une belle plume, un personnage central très attachant, une belle intrigue !

à lire ! un énorme coup de coeur !

« Et au moment où il sut qu’il n’était plus vraiment un homme, il le devint. »

Un extrait


" Cette rare sensibilité qu'il n'hésitait pas à exprimer auprès de ses parents n'était donc pas seulement la réponse inconsciente aux exigences de sa mère. Il était vraiment attiré  par la matière et il avait vraiment quelque chose de plus, une faculté unique de se concentrer, de s'abreuver de connaissances et de traiter des problèmes de plus en plus complexes."

"L'Art de la fugue de Bach : pour lui c'était une oeuvre à part, mathématique, inclassable, sans doute volontairement inachevée et encore enveloppée de mystères à éclaircir. Il aimait penser que Bach avait vu et compris des choses que nous ne croyons qu'apercevoir, comme un fragment de la parfaite et complète vérité, comme l'évidence d'une loi naturelle qui échappe à notre esprit aussitôt qu'elle lui apparaît."

samedi 30 septembre 2017

ANNE-GAELLE HUON - BUZZ !



L'histoire

Bibliothécaire un peu farfelue, Bérangère s’apprête à participer à Buzz, le jeu télévisé le plus regardé de France. Sa mère Marie-Belle, qui tient un salon de coiffure, ne peut contenir son excitation à l’idée de voir sa fille empocher les cinq millions d’euros mis en jeu. Avec cette somme, toutes les deux pourraient réaliser les choses qu’elles ont inscrites au fil des ans dans leur « carnet de désirs »...

Seulement voilà, dans la vie, rien ne se passe jamais comme prévu. Surtout quand une galerie de personnages et des péripéties toutes plus folles les unes que les autres s’enchaînent et se déchaînent. D’autant qu’un mystérieux inconnu fait planer une ombre menaçante sur les participants au jeu. Une chose est certaine : des secrets seront révélés et des vies totalement chamboulées… De quoi faire un sacré Buzz !

Mon avis

Vous avez un peu le bad mood ? les vacances sont finies... le boulot a repris... Pfffff ! 

Vous voulez un livre qui met du baume au cœur ? qui vous fait passer un moment délicieux avec des personnages hauts en couleurs ? 
N'hésitez plus à vous procurer Buzz ! 

J'ai passé un excellent moment de lecture ! j'ai ri, c'est léger, avec un brin d'humour, de douceur... Un vrai petit bonbon !

L'écriture de l'auteure est tellement agréable ! simple, mais je me suis un peu vu dans un monde à la Amélie Poulain. Un monde où même si tout ne se passe pas comme prévu, on prend du plaisir et on déguste chaque chapitre.

L'histoire : La France est en plein euphorie ! oui, Buzz ! le célèbre jeu télévisé va mettre en jeu la coquette somme de 5 millions d'euros. 2 candidats vont s'affronter : d'un côté, Bérangère, Bibliothécaire et accro aux jeux télévisés auxquels elle participe sans retenue, et soutenue par sa maman Marie Belle. De l'autre côté, Emmanuelle, une jeune maman célibataire qui souhaite empoche cette somme pour offrir une vie meilleure à Léo, son fils de 7 ans. et là, bam ! tout ne se passe pas comme prévu !

Les personnages sont vraiment très attachants. Ils ont tous une histoire différente, et donnent envie de sourire. Oui car Anne-Gaëlle Huon a vraiment le don de caricaturer ses personnages, mais attention même si ça va parfois très loin, ça nous les fait aimer encore plus !
J'ai adoré le personnage de Marie-Belle. Complètement excentrique, elle ne jure que par sa progéniture Bérangère et est sûre qu'elle va empocher le banco. Elle a choisi la robe de sa fille, a installé une télévision dans son salon et suit le compte à rebours avant le début de Buzz ! et l'arrivée de sa merveille Bérangère, qui elle aussi est très attachante et très gaffeuse.

C'est franchement un super roman. On rit du début à la fin. C'est rapide à lire (trop rapide...) et on arrive à la fin en ayant passé un agréable moment, on en redemanderait même plus.

Une petite mention pour la couverture et ce gros carlinou qui certes n'est pas dans l'histoire mais est franchement trop craquant ! (c'était le moment "je gagatise" mais c'est en grande partie ceci qui m'a fait découvrir ce livre )

Laissez-vous prendre par l'ivresse du jeu Buzz ! Un vrai moment de fraîcheur et de bonheur :)


Un extrait

" C'est ainsi que Marie-belle décida de devenir riche. En tout cas suffisamment pour s'offrir tout ce que contenait son petit carnet bleu. Et dans un sens c'est déjà beaucoup.

Elle avait d'abord envisagé de remplacer Jean-Michel et son fauteuil inclinable par un milliardaire bronzé avec jet privé. Mais au-delà de l'affection qu'elle portait ce petit chauve sourd comme un pot, les milliardaires ne couraient pas les rues de Charleville. Son regard avait alors glissé sur le magazine télé abandonné sur la table basse. "